Fédération Fédération Zhu
Forum de discussion et de roleplay autour de la Fédération Zhu, les triades post-apo du jeu fract.org
FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion

Chasse, pêche, nature et traditions
Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Kaoz
Camarades de jeu

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 93

MessagePosté le: Sam 26 Mai - 21:02 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Deux jours.

Deux putains de journées complètes que Motor l'a envoyée bouter un indésirable. Un vieux blanc osseux à barbe épaisse, dégaine bob ricard et waders. A peine aperçu.

C'est sûr. Elle s'est fait la malle. Ou elle n'a rien pigé aux gestes.

Aux jumelles, plus rien. La tourbière est vaste.

Aucun bruit suspect, qui laisserait présager une mauvaise tournure des événements. Calme plat.

On ne met pas deux jours pour défoncer un septuagénaire. C'est du foutage de gueule.

Adios, Kaoz.


*

Le soleil se lève sur le campement des Zhu.

Au sud, à l'horizon, avançant vers ledit camp, une forme connue, qui patauge nus pieds dans la gadoue, et pleine d'aisance, avec ça.

Son corps et sa tunique sont maculés de boue séchée, et d'un amalgame de végétaux vaseux. Une traînée différente, pourpre, courre du philtrum jusqu'au nombril, plus concentrée et sombre au bas de son visage.


Sur le haut de sa tête, l'affreux bob ricard. Dans sa main droite, une belle canne à mouche de chez Decathlon, quasi neuve. Dans la gauche, un sac de récolte en toile de jute, bien chargé.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 26 Mai - 21:02 (2012) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Sam 26 Mai - 22:37 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Deux jours.

Et deux nuits à imaginer qu'elle a encore laissé filer une des esclaves. Kaoz était un peu son défi. Non pas que Juan s'ennuie, mais dresser celle-ci serait pour elle une sorte de fierté.
Une belle mention sur son CV de professeur pour étudiantes esclaves.
Le challenge du clan. Une belle base, mais tout à refaire.

Alors quand elle arrive avec une toute nouvelle façon de se maquiller et de se vêtir, esprit Tribal Girl, elle ressent la joie de retrouver son chantier en état, mais aussi la tristesse de voir qu'une tornade lui est passé dessus.
Elle avance vers elle, comme d'autres du clan certainement.
Elle l'observe affublée de ce bob, et tenant fermement ses prises.
Elle croit deviner une sorte de satisfaction dans les traits de la sauvage. Une satisfaction communicative...

Alors, elle arrête de marcher et reste en retrait. Pour savoir vers qui elle ira déposer les trouvailles.


Revenir en haut
Kaoz
Camarades de jeu

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 93

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 12:31 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Oh que oui, on peut la voir, alors qu'elle avance, cette truffe pleine d'orgueil.

Le sourire piranha.

C'est vers le grand manitou que Kaoz se dirige. A sa hauteur, elle pose la canne et farfouille dans le bagage.

En sort un petit panier en scirpe aigu, sans doute tissé par ses soins.

Accroupie, elle le tend vers le buste de Motor, les yeux comme des soucoupes volantes.

A l'intérieur, un foie humain fraîchement prélevé. Sa gorge vrombit de contentement.

Mékalanka niarlak.

*Claquements de langue très sonores*

Mékalamaka pokinaya.

*Claquements de langue très sonores. Elle la passe ensuite sur ses lèvres, de manière appuyée.*

Nokalamaka pokinakolo.

C'est ç'la, oui...


Les bras crottés appuient leur offrande, insistants.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Mar 29 Mai - 07:29 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Le petit matin...
Ils ont pris des habitudes dans ce camp, longtemps qu'ils n'étaient pas resté si longtemps en place..
Il sirote un quart métallique empli d'eau chaude, de mélasse sucrée et de plantes, son petit-déjeuner préféré des marais.. Il relâche la vigilance, ce derniers temps, se repose quelque peu sur le staff de la Fédération, il profite, le soleil est de retour et inonde quelques bandes de sol...
Aussi il ne remarque le retour de Kaoz que lorsqu'elle déboule vers lui... Il note automatiquement le bob, qui lui confère une certaine classe...


Il y a deux jours il l'a testée.. Un survivant errant repéré à la jumelle, elle prendra sa part dans les tueries... Il a réussi à se faire comprendre, un pouce barrant un cou de part en part signifie le meurtre, dans quelque dialecte que ce soit, c'est universel, ça, ça fédère l'humanité...
Il s'est inquiété, oui, de ne pas la voir revenir, elle a l'air d'une guerrière mais si elle avait succombé ? C'est une tête de Dragon, il veille sur sa triade, du lieutenant le plus paré d'honneur au dernier esclave enrôlé.. Alors oui, il s'est inquiété.


L'offrande est sanguinolente. Les babines, c'est pareil, universel.
Il est torse nu, le soleil est là, est-il plus à l'aise ou aime t-il exhiber ses tatouages ? Autant de rites initiatiques passés, de récits de victoires guerrières gravées sur sa peau, l'histoire de sa vie...
Il sourit..


Et il tend un main un peu fébrile vers l'organe.


C'est un grand honneur...

Oui, c'est aussi ça l'esclavagisme Zhu, le respect des gens, des rites, des codes, des folklores. Il s'est adouci, Motor, il désire lui faire l'honneur de goûter l'honneur qu'elle lui fait. Epuisant, toutes ces considérations d'honneur.
Il saisit le foie à pleine paluche...
Et croque à pleine dent. Le sang inonde sa bouche, son menton, et gicle du bout de chair qu'il serre entre ses mains. quelques gouttes viennent maculer sa poitrine...
De mastiquer en la regardant.
Ne pas vomir.


Revenir en haut
Kaoz
Camarades de jeu

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 93

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 12:18 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

La famille Niberg avait connu ses dernières heures.


Vieux papa avait tout fait pour se montrer discret. Toujours. Retourner vivre à la surface était hors de question, bien des années après les nébuleuses catastrophes. Il y avait bien sûr eu des drames. Grand fiston s'était fait la malle, risquant l'aventure pour défier l'autorité du patriarche, et ne pas devenir complètement zinzin. Maman était morte, de chagrin, certes, mais surtout d'un cancer de la peau foudroyant. Grande fille était restée bien sage, même si daddy, depuis quelques temps, durant leurs câlins solidaires gorgés de tristesse, s'accrochait de plus en plus à ses douces mamelles.

Il y avait toujours de quoi manger, chez les Niberg. La nourriture industrielle à date de péremption lointaine avait laissé la place à un frais renouveau. On se couchait toutefois la faim au ventre, bien souvent. La pêche et la chasse n'étaient pas toujours généreuses.

Seul Mr Niberg sortait et, à de rares occasions, octroyait à ses protégés le luxe de prendre un pique-nique non loin de leur tanière bétonnée.


Depuis peu, Mr Niberg racontait avec passion ses traques d'un tout nouvel animal récemment adapté aux terres alentours, soit disant proche du cochon sauvage. Période faste.

Les pièges à loups ne broyaient pourtant que des chevilles d'êtres humains.

*


Motor a fait le choix de manger ça cru. Quel drôle de bonhomme. Kaoz est ravie qu'il se jette ainsi sur l'un des morceaux les plus savoureux. Il devait avoir drôlement faim, pour ne pas le faire cuire. Elle se demande s'il n'aura pas un petit peu mal au ventre...

Entre les authentiques escalopes de Mr. Niberg emballées dans des fougères et quelques gourdes d'eau, Kaoz extirpe du sac un objet fabuleux, qu'elle brandit d'abord comme Excalibur.

Elle fait aussitôt une démonstration à Motor, prenant une ombre comme témoin, en rapprochant le faisceau de son vêtement: ce n'est rien de plus qu'une lampe à dynamo. Mais, comprenez bien, pour Kaoz, c'est exceptionnel. Aux premières abords, elle avait été tentée de la balancer n'importe où. Mais la curiosité l'avait poussée à étudier l'objet, jusqu'à en comprendre finalement son mécanisme. Ou du moins, les causes et les effets.

Cette chose incroyable est capable de fabriquer de la lumière. Rendez vous compte.

De son flux aigu, elle rigole, alternant les souffles rauques, en actionnant la manivelle...


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 20:00 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

La lanterne reste à distance, mais ne perd pas une miette de la scène, et surtout des expressions de la jeune femme.
Lors de la célébration Zhu, elle avait cru qu'il serait difficile d'inculquer les bases de vie de la Triade à Kaoz. Entre autre, l'obéissance, le respect de la hiérarchie...
On imagine toujours les pires travers lorsqu'on rencontre quelqu'un de trop différent pour être testé.

Pourtant Kaoz a compris qui était le chef, une des bases essentielles de ce groupe de survivants. Base qui fait la cohésion.
La favorite lance quelques regards complices à Motor Lee qui se tache en dévorant son foie.
Tant pis si il tombe malade, l'instant est important pour Juan, et la Tête du dragon comprendra bien vite pourquoi.

Mais lorsque Kaoz montre cette lampe, Juan s'approche, avec cette fois plus de curiosité pour l'objet que pour son propriétaire.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 22:03 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Il mastique.
Il broie la matière molle.
Il mastique. encore.
Il avale. Ravale le renvoi.
Il sourit à Kaoz, les chailles maculées de sang.
Et il lui tend le bout de barbaque. Il ne va pas l'avaler entièrement. Irk.
Mais le rite a été respecté.


Elle joue avec une petite lampe à dynamo.
C'est que mine de rien ça peut être pratique comme trouvaille, ça...
Un coup d'oeil à Juan... Oui elle devrait comprendre. Comprendre qu'il n'a pas beaucoup aimé ça, le foie de Nibert.

Il crachouille un truc écarlate.


kofkof.
Bon....
Et si on essayait de trouver des bases de communication avec celle-ci ?
Hum...
Moi MOTOR... MO-TOR...


Se montrant du doigt, puis montrant Juan du doigt..

juan.. JUAN !!

Montrant enfin la sauvage de l'index...
à toi..


Revenir en haut
Kaoz
Camarades de jeu

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 93

MessagePosté le: Ven 1 Juin - 11:23 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Quel outrage, pourtant, que de ne pas finir son assiette.

A contrario des enfants pré-crash de certaines sociétés léthargiques gavés ras la gueule, la petite Kaoz n'a jamais boudé pour ne pas finir ses légumes dégueulasses ou son vieux bout de viande pourtant pas très bon. Une histoire de calories et de modes de vie, voilà tout.

Kaoz donne la lampe à Juan, sans regret, sans arrière pensée.
Un objet sert à tout le monde, surtout à celui qui en a la plus grande maîtrise. Et c'est tout.
Un objet nouveau peut être étudié par tout le monde.
Motor fait le difficile, soit. Elle lui arrache presque le foie des mains, un peu vexée. L'enroule dans des feuilles et le range. Elle lui donnera un morceau grillé plus tard, parce que c'est foutrement bon, et là, c'est presque du gaspillage, ce qu'on vient de faire.

Le chef veut communiquer. Elle le montre du doigt, se racle la gorge, semble avoir zappé sur le champ sa petite colère renfermée...


Noléktou Motèr...
Motoor...


Elle se frappe la poitrine violemment, le poing fermé. Ses yeux s'agrandissent.

Mélektou Kaoz !
K-oz.


Inutile de prendre en compte Juan. Elle ne s'est pas présentée elle-même.

Elle rajoute, les désignant tour à tour.


Sokotoubara niarlak...

Une évidence.


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Ven 1 Juin - 20:44 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Et voilà la favorite avec les mains occupées, pendant que la conversation continue entre Motor et Kaoz.
Juan Niu n'est pas offusquée d'être zappée. C'est son rôle de l'être la plupart du temps quand son Maître parlemente.
Même si cette fois, c'est une des esclaves qui le fait.

La lampe à dynamo a encore quelques éclats de chrome brillant au soleil. Elle tourne entre ses doigts curieux.
Juan Niu a l'habitude de ces façons qu'ont les femmes de l'oublier pour mieux briller face au Maitre.
Absorbée par sa lampe qu'elle recharge maintenant tranquillement, et se déplace lentement pour se mettre à gauche de Motor.


"Noléktou Maitre Motor."

Un regard pour Kaoz, suivi d'un regard pour la Tête du dragon.
Elle cesse de tourner la manivelle, et montre du doigt ce dernier.

"Maitre Motor."

Elle désigne alors d'un geste large le campement près d'eux.

"Maitre de la Triade."

Puis elle fixe la Sauvage. La bienveillance est difficile à déceler, pourtant, elle s'y trouve bien.

"Nolèktou Esclave Kaoz. Tu as bien servi Maitre Motor."

De sa main libre elle mime l'action de manger. Et montre deux doigts.

"Tu auras deux fois plus à manger."


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 08:31 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Motor les regarde, il regarde surtout Juan qui discute, et fureur et fracas elle possède une license dialectes chelous de la sauvage ?!
Le dragon sourit en la regardant faire, Juan l'étonnera toujours, il se demande bien ce qu'il ferait s'il devait la perdre.


 hmm...
Tu comprends sa langue, sans rire ?
Hé hé hé.. Oui. Deux fois plus de bouffe ! festin festin !


Lui aussi, mime, deux doigts, les comptant de l'autre main pour bien décomposer le 1, 2, significatif, puis pouce, index et majeur rejoints il mime le fait de s'en coller plein la tronche d'un balayage du poignet.
Et il se marre, les langues étrangères commencent à l'exciter, là.


Nolèquetou une bonne esclave !
Mélaiquetou contents de toi oui... Une belle lampe, ça...


Oui non, il se prend au jeu.
Comme un marmot il ose à peine regarde Juan il sent qu'elle lui renverra un regard un peu navré.
Espérons que Kaoz n'ait pas l'impression qu'il la singe de manière malveillante.


Revenir en haut
Kaoz
Camarades de jeu

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 93

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 12:36 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Gniahahahahahahah ! Oui, c'est cocasse, et l'animal semi-apprivoisé se marre comme une baleine. Les exclamations de ses cordes vocales sont stridentes, coupées, à chaque prise de respiration, par des expirations éraillées, frottées au papier de verre. Son sourire est celui d'un petit requin blanc. Charmant. On aimerait pas s'y faire couper net la langue, en lui roulant une pelle...

Sauf qu'à part ça, elle n'en pige pas une rame, du Twix deux doigts coupent faim. Quantifier ne passe pas par là. Motor Lee passe juste pour un zozo. Les chiffres sont principalement nés de la récolte et du stockage. Et la famille de Kaoz n'a jamais rien récolté ni stocké.

Ils aiment particulièrement manger des phalanges, les faces de citron, c'est quand même génial et rigolo, alors bon.

La crise de bidonnage estompée, elle appuie gauchement les remarques de Juan:


Ah... Ah... souléktou Mété Mootoor....souléktou Métrrré Mootéré...Motèr...

Puis, à Motor:

Noléktou Matré Mootor...Motor...
Méléktou Kaoz !


Un autre coup de poing fier, qui fait résonner sa cage thoracique.
Elle n'insiste pas plus, semblant être à la recherche d'un autre sujet de conversation. Elle se penche pour dessiner dans le sable, du bout d'un fin bâton. Plein de petits humanoïdes proches du logo d'Einstürzende Neubauten, qu'elle finit par désigner avec insistance.


Niarlak.

A la droite de la réunion de bonshommes, son poignet ondule pour tracer de nombreuses vagues superposées.

Zonalouka.

Elle expose une autre forme humaine, derrière les vaguelettes.

Kaoz.

Puis, elle saisit une pleine poignée de terre, et la fait valser dans sa paume.

Néko.

En se redressant, elle dirige son bâton au nord, vers la côte.

Kaoz-toubara Niarlak.

Niarlak-toumékanoué néko-toumékanoué kné zonalouka.


Kaoz entame de larges gestes, comme pour désigner le large, et leur offre des yeux immenses:

Kné kné zonalouka ! Kné ! Kné !

La pointe de son bâton se dirige vers eux. Elle le tend à Juan.


Revenir en haut
Sheng
Bâton de Jade

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 782

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 13:25 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Aaaaaaahhh... La drogue. Sheng marchait dans le campement après sa petite pause opium quand il croise le petit groupe. Il débarque juste au moment où Motor se met à causer " le sauvage"...
Un regard vers les trois extraterrestres, un regard vers sa poche puis il disparait.

Quelques minutes plus tard, revoilà le Doberman avec un bout de barbaque et une bouteille. Peut-être qu'il a choisi de faire une offrande à son tour? Mais non : il s'installe en tailleur à deux/trois mètres et prépare son plateau repas, près à se mater un bon film en VO. De toute façon il pige rien à ce qu'il se dit.


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 18:46 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Juan prend le bâton de sa main libre. Elle a observé les dessins, écouté les explications.
Elle a même réprimé un rire quand Motor a essayé de se faire comprendre par Kaoz. Une bref regard tendre à du intercepter celui du Dragon.
Sont un peu cul-cul ces deux-là, heureusement que personne n'a vu. Enfin peut être Sheng, mais il a l'air en altitude.


"Esclave Kaoz."

Elle pointe le petit personnage de l'autre coté des vagues. Et dessine un dragon stylisé, comme celui sur son visage, juste à coté.

"La Triade du Dragon. Maitre Motor."

Elle trace un cercle autour de la petite bonne femme et du dragon.

"La Triade du Dragon protège Kaoz."

Elle dessine ensuite une sorte de barque à voiles sur les vagues, et trace une croix dessus.
Et secoue négativement le visage.


"Pas de bateau pour traverser la Zonalouka. La mer."

Elle remontre le cercle protecteur du bout de la tige de bois.

"La Triade du Dragon protège Esclave Kaoz."

Et cette fois, elle se fend d'un sourire plus rassurant.
Avant de tendre le baton au chef.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 07:34 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Il se saisit du bâton, et regarde Juan, assez bluffé.
Il trace un étrange motif au sol et regarde Kaoz : "Tu vois, ça, c'est ma bite."


Hum. Un peu de sérieux.
Il se saisit du bâton, donc... Et gratte son crâne de l'autre main, ah oui c'est là qu'on prend conscience d'une composante essentielle de la culture Zhu, tandis que les femmes apprennent une multitudes de tâches, s'adonnent à des activités subtiles développant leur curiosité et affûtant leurs esprits, les mâles, eux, se foutent surtout sur la gueule et apprennent à gagner le respect (confinant parfois à l'admiration, il est vrai).
Les hommes Zhu sont les plus souvent sacrément idiots et Motor ne déroge pas tellement à la règle... Mais il va s'y essayer, parce que ça l'amuse. On connait la susceptibilité du bonhomme, s'il se sent un instant ridicule, il les enverra chier.


Au sol il dessine trois cercles.
Chacun comporte deux traits horizontaux. Il regarde Kaoz et désigne ses yeux.
A côté des trois visages bridés il trace 4 vaguelettes.

Fils des quatre mers.
Fédération Zhu.


Il désigne lui, il désigne Juan...
Il dessine un bateau.
sur les vagues. A l'intérieur deux petits bonhommes. Puis un nuage, puis il raye le tout, efface du pied, sautille sur son oeuvre.

ORAGE NUCLEAIRE !!
FUREUR ET FRACAS

L'intensité dramatique est là.

Ils se comprendront peu à peu, tous sont des étrangers ici.
Il désigne le camp, Juan, lui, Kaoz, tous....
Il trace une flêche allant dans un gros bateau, des vaguelettes, et le lointain représenté par une rose des vents à l'aiguille sud mise en valeur..

Le tout terminé par un point d'interrogation.
Une ponctuation Zhu.
Oui dans la Fédération la langue commune est appelée le Zhu, ils n'ont jamais réellement saisi pourquoi ils parlent ici exactement le même langage, en avaient pris conscience à la rencontre avec Wyk... Encore un coup de pompes dans leurs certitudes.


Il se désigne, se frappe le torse.
C'est moi l'chef.
Et prend une posture princière devant elle. Mâle Alpha.


Revenir en haut
Kaoz
Camarades de jeu

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 93

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 20:51 (2012) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions Répondre en citant

Le flegme inquiétant du crocodile. La sournoise souplesse du serpent.
C'est un être humain à l'allure arachnéenne  qui fend les roseaux, s'enfonce dans la boue, ou s'immerge au sein des longs boyaux d'eau saumâtre.
Ce lieu peuplé d'ombres poisseuses et de carnages humides. La silhouette épouse la nature jusqu'à y partager ses moindres couleurs. La peau blême s'imprègne des sédiments acides, des résidus de charognes innombrables. La terre éjacule une odeur tenace. Exhale un bouquet moite, où la placidité morbide se marie au bouillonnement adolescent de l'existence.
Le sol rote. Pète. Pisse. Ces arpèges éparses sont étouffés par une mélodie bruitiste, comprenant bourdonnements, stridulations, coassements.


Plus loin, au sous-sol artificiel d'une clairière, la fille Niberg se demande quelle peut être la manière la plus efficace de s'ôter la vie. Au dessus de sa tête, les brins d'herbe s'amenuisent, au profit de l'appétit galopant d'un glouton désert. Les trains à grande vitesse ne sifflent plus dans le lointain, comme grince la carriole de l'Ankou.
La psychose du trou noir et les vertiges du néant l'obligent à l'inertie. Elle s'en remet à l'anonyme prière. Mutante.


Le pêcheur chassé. Le paranoïaque a trouvé plus prévoyant que lui. Chaque vérification du poseur de pièges est propice à une froide analyse de son mode d'action.
Les avertisseurs sonores sont enjambés. Les gueules d'acier contournées.
La zone finit décortiquée par force centripète, sans qu'aucun soupçon ne s'éveille. En une journée, le prédateur connaît mieux la zone de guerre que sa victime, pourtant forte de plusieurs années d'expérience du terrain. Mais, de loin comme de près, c'est bien cette future prise qui est, plus que toute autre chose, tacitement observée. Ses spots, sa manière de faire et de se comporter, chaque battement de ses cils.
La funèbre naïade, cette voyeuse rampante, dans son entreprise macabre alternant immobilise et mouvement décomposés au ralenti, se nourrit sans cesse au passage. Sans prêter aucune attention à ses minuscules repas. Comme un vieux réflexe. Le regard ne dévie jamais de la cible, alors qu'elle suçote et mâchouille quelques malheureux arthropodes...


Le soleil décline, le soir tombe. Monsieur Niberg se masturbe une ou deux fois, ramasse son seau qui pue la disette, puis quitte l'endroit.
Kaoz sent qu'il reviendra demain.
Enfin reine du territoire, les rongeurs en pâtiront toute la nuit. Un massacre.


*

Ah... Ah...

Kaoz acquiesce à tout, les pupilles dilatées. Il n'y a pas vraiment de déceptions. Les siens l'ont sciemment abandonnée. Même si, ils lui manquent...
Et le voyage en bateau n'avait rien d'une croisière qui s'amuse.

L'hirsute efface toute la partie gauche de ses signes au sol, du bout du pied, laissant vivre sa représentation à côté du Dragon de Juan.
Mais pour parler en son propre nom, elle trace, avec ses orteils, une nouvelle fresque éphémère.
L'un des visages bridés de Motor. Puis, à côté, de taille beaucoup plus réduite, l'un de ses bonshommes Niarlak. Elle relie un petit bras au gros cercle.

Elle arrache soudainement un silex qui pendait à sa poitrine, et se l'enfonce comme une brute au milieu de la main gauche.
Tout en baissant la tête vers le sol, elle tend son bras en direction de Motor, le poing fermé. Ruisselant.
Le sang fait du goutte à goutte.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:06 (2018) Sujet du message: Chasse, pêche, nature et traditions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xtreme Skin Designed by Xtreme Web Developers visit website
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com