Fédération Fédération Zhu
Forum de discussion et de roleplay autour de la Fédération Zhu, les triades post-apo du jeu fract.org
FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion

Le paon

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
No
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2012
Messages: 225

MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 21:58 (2012) Sujet du message: Le paon Répondre en citant

 Plage en vue. Les barges sont pleines. Les armes aussi. Les hommes se vident l'estomac par dessus le bastingage. Nous sommes le 6 juin. Le ciel a viré au orange à force d'explosions. Le souffle lointain, grondant et crépitant de l'atome couvre même l'assourdissant cri des moteurs de la flotte.

***
  

Il se réveille, seul. Sans armes. Sans vivres. Couché dans un sable blond qui lui envahit la tignasse hirsute du crâne. Ses vêtements sont immaculés. Comme neufs. Pas une tache. Juste une large ouverture qui béé dans le dos. Le souffle l'a projeté par dessus les vagues et le sel, et a craqué quelques coutures dans la soie beige brodée. Brodée de blanc. Brodée d'oiseaux blancs. Des paons.
Il avait bien cru voler, à cet instant précis.

***
  

L'atome ne connait pas la pudeur. Il rentre dans votre corps, vos fibres, votre génome. Il efface la mémoire granuleuse des photographies. Corrompt le témoignage immuable des bandes magnétiques. A terme d'une trop grosse exposition, il fait de vous un être vivant anormal, quand ce n'est pas un simple cadavre mutant.
Il ne subit pas une longue exposition, non. Mais qu'est ce qu'elle était forte !

***
  

La fille était tout sourires. Sa copine remontait imperceptiblement sa jupe le long de ses cuisses en le regardant. Deux continentales, blondes, jeunes. De son âge, peut être. Slaves ? Il ne comprenait rien à son charabia. Il se contentait de la regarder, et de sourire. Froid le regard. sincère le sourire...

"- Sit ushè rchasse urvi vreussuhin ouh. Tate rouvelle abonneuh perce one.
 - No."

... Sincère de mépris. Il le cache en déployant son éventail devant son visage. Il poursuit sa route.

***
  

Il avait compté exactement vingt trois cadavres depuis qu'il s'était levé. Cinq survivants, tous seuls sauf les deux filles. Russes, Ukrainiens, Slaves. Des noms de pays qu'il ne saurait localiser. Il continue de compter. Deux communautés. Une fantôme, qu'il vient de visiter, une en construction.
"Fall of Moscow." Tout un programme.
Au loin, une mine. Sous le regard avisé d'un semblable y travaillent des humains. Leur camp porte la banderole
"Esclavage humain." Si le Paon avait su lire, il aurait sans doute ri de la maladresse du pléonasme. Son rire haut perché, qui brise avec violence l'usuelle gravité de sa voix.

***
  

Toujours pas d'arme. Un peu de vivres. Des champignons séchés et des fruits de mer. Il soupire alors qu'il s’apprête à quitter la presqu'ile. Est ce parce que ce sont des continentaux, ou parce que ce sont des hommes, tout simplement ? Triste retour à l'âge de pierre. Bilan d'autant plus ironique dans la tête d'un féodaliste convaincu, mais rationnel. C'est à peine si ils ont réinventé la roue...
Le paon la fera pour eux, au besoin...
"No."


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 21:58 (2012) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
No
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2012
Messages: 225

MessagePosté le: Ven 8 Juin - 00:06 (2012) Sujet du message: Le paon Répondre en citant



Les radiations peuvent bien effacer la mémoire des bandes magnétiques, des granules d'argent et de l'ADN. Le trauma peut bien avoir changé des hommes en animaux. Le paon restera Zhu. C'est bien là la seule chose immuable.

Un œil moqueur pour l'île aux horreurs. Un regard satisfait pour sa tambouille qui fume paisiblement. L'odeur de la soupe est innommable, mais toujours plus agréable et volatile que la pesanteur de méthane des marais, ou le fumet âcre et camphré des cadavres. Il approche une pincée d'aromates du brouet. Et la, magie. Le potage de giroles et de bigorneaux embaume comme de l'encens. Parfois, la barbarie est telle que même un Zhu passe pour le summum de la dignité, le parangon de la civilisation.

Il repense à ces femmes qui l'ont abordé. Seulement maintenant. Le paon est beau, et il le sait. Il remercie ses parents à chaque fois que le regard d'une femme se trouble en l'effleurant. S'est-il montré ingrat avec ces pauvres continentales ? Il aime sa mère, d'avoir accompli son devoir, de l'avoir porté avec courage, d'avoir convaincu l'assemblée pendant neuf longs mois, d'avoir servit dignement pour le porter à son terme. Il honore son père, dont il ignore jusqu'au nom, d'avoir été un guerrier digne d'enfanter dans la plus pure tradition des sept mers. Et il remercie Shuo la boueuse, aînée des esclaves, de lui avoir donné la quintessence de l'enseignement Zhu et d'avoir su mourir sous ses yeux pour la faute, comme la coutume l'avait alors exigé.
Non, il n'avait pas été ingrat envers celles à qui il ne devait rien.


"No." Conclu t'il à haute voix.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:14 (2018) Sujet du message: Le paon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xtreme Skin Designed by Xtreme Web Developers visit website
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com