Fédération Fédération Zhu
Forum de discussion et de roleplay autour de la Fédération Zhu, les triades post-apo du jeu fract.org
FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion

Souffle et second souffle.
Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
No
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2012
Messages: 225

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 22:28 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Torse nu. Glabre. Manquant de poils et de tatouages pour être celui d'un homme. Manquant de seins et de courbes pour être celui d'une femme. Pantalon blanc si ample et fin qu'il ressemble à une jupe.

Rien d'autre qu'un arc. Long, épuré. Un trace de poudre encore fraîchement tirée sur sa main droite, rougie par tant de bains inefficaces. Tant pis. Une flèche, unique, empennée de plumes blanche. Probablement de l'oie. L'arc en soit est droit, plus que droit même : vertical. Sans la moindre courbe. Sa puissance réside dans la flexibilité de son bambou, et l'amplitude de ses branches.

Torse nu, toujours, il sent le vent. Allié changeur et volage. Il s'accorde les bras au vent, et encorde son instrument. Les bras tendus au dessus de la tête, il encoche, yeux clos. La corde près de l'oreille, il tend son arc, écarte les bras. Son arme descend du dessus de sa tête et la flèche vient se stopper avec discipline au niveau de l’œil qui s'ouvre soudain.

Le vent.

La flèche est unique droite pure.

Objectif, but, cible.

La respiration se mêle au vent. Le vent est presque aussi contrôlé.

La flèche est pensée. Elle doit être simple et rapide.

Le tir est musique, à vent, à corde. Un haïku sans mot.

Instrument à archet.

Le geste plus simple, plus silencieux.

Raconte pourtant une histoire.

Propre à chacun.

La flèche vole, siffle, souffle et vit, puis disparait. Perdue. Tsss, quel gâchis...


 

No a un sourire de satisfaction. Difficile à expliquer, tant sa flèche n'a manifestement rien accompli... En même temps, No tient autant du sphinx que du Paon. Et son sourire, autant de l'énigme que de l'autosatisfaction gratuite.
Ce soir, Pénélie sera sa favorite. Prête ? Non. Lui l'est, mais pas elle. Il la voulait nature. Le cadeau à Motor sera cela : une vierge des colonies, telle qu'elle est. Spontanée, grossière, mais à la fois éduquée et essentielle de par sa nature pour tout bon Zhu suivant scrupuleusement le code. Il avait commencé par un dessin, offert à Sheng. Motor, lui, l'aura pour la nuit. Et No, pour la vie.
A ses yeux, Motor comme Sheng avaient été aveugles à sa véritable beauté. Et Juan n'aurait rien fait que coincer sa belle poupée dans une robe qui ne lui conviendrait guère. Une prise a de la valeur si on la laisse sauvage. Qui se vanterait d'avoir apprivoisé un lion sans ses crocs ? Bien sûr, Juan devait être à l'instant même en train de la préparer. Mais Pénélie, telle qu'il la connaissait, devait être assez angoissée par sa nuit à venir pour ne laisser aucune prise à son éducation.

Oui, No était content de lui. Comme presque tous les jours en fait. Un indéfectible optimisme, et un orgueil en diamant blanc qu'il se produisait inlassablement.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Sep - 22:28 (2012) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 12:30 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

********************


Plus loin, mais pas tellement, dans la Tente des Secrets ou plus communément appelée la tente des marchandises, a été viré Psykopat de l'intérieur. L'ordre pour lui est de préparer à manger pour ce soir, du moins, éplucher et cuire les rhizomes, pour certainement en faire des beignets.
Puisqu'une fête Zhu se prépare, il aura tout le loisir de découvrir les coutumes du campement.

L'enclos aux esclaves a été abandonné après l'attaque des Faucheuses, jugé trop dangeureux pas Juan qui souhaite que la troupe amputée de plusieurs membres reste bien regroupée en toute circonstance.

Les deux femmes, donc, sont seules dans l'intimité de la toile reprisée, à l'effet patchwork pour le moins intéressant, mais qui ne souffre d'aucun trou pour permettre à des curieux de se rincer l'oeil.


********************


"Si tu as des questions, pose-les."

Juan ne s'était pas occupée d'une esclave depuis la petite sauvage. Les souvenirs émouvants qu'elle avait pu avoir auprès d'elle, refont surface alors qu'elle aide Pénélie à se déshabiller.
La Favorite du Dragon a disposé dans l'ordre les ingrédients de la préparation au rituel près d'elles.
Ses gestes sont précis mais calmes. Perpétuer la tradition permet de ne pas se perdre dans ce nouveau monde, de ne pas se laisser aller aux plaisirs faciles.

Si Juan s'était occupé de Pénélie, comme la tradition l'impose, elle lui aurait donné toutes les notes d'une gamme, sûrement plusieurs octaves. Quelques suggestions à propos d'accords parfaits. Mais elle ne lui aurait jamais imposé de mélodie. Puisque chaque favorite doit savoir s'adapter aux désirs de son maître, il aurait été très présomptueux de la part de Juan de dicter une seule conduite à tenir, en tant qu'apprentissage. Si cela était si simple, les jeunes filles ne passeraient pas des années dans les cales Zhus.

De manière ancestrale, les femmes choisies pour favorites étaient les plus belles certes, les plus rusées aussi, celles qui savaient montrer qu'elles seraient fidèles même sans leurs chaines. Ce qui flattait au plus haut leurs maitres, et débutait une relation de confiance dans laquelle ces femmes y trouvaient un certain pouvoir, un certain statut, bien plus plaisant que de vider des poissons au kilomètre.

Maintenant que Pénélie est nue, Juan laisse couler au creux d'une main, une huile doucement réchauffée, pour enduire le corps et les cheveux de la novice.
Bientot, elle lui proposera de raser toute pilosité, le rasoir n'attendant qu'une main adroite pour accomplir sa taille.


Revenir en haut
Penelie
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2012
Messages: 278

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 12:01 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Si vive d'habitude, Pénélie est maintenant une poupée de chiffon que Juan peut manipuler à sa guise. Elle ne dit mot. De toute façon, ça ne servirait à rien. Il était trop tard pour les questions, trop tard pour reculer, trop tard pour s'enfuir. Elle a étouffé sa rage, fermé toutes les portes de son âme. Son esprit est parti ailleurs, et mieux vaut qu'il ne revienne pas. Elle regarde dans le vague, perdue on ne sait trop où. Quand sa préparatrice lui parle, elle ne réagit pas plus qu'un paraplégique aveugle, sourd et muet.

Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 19:11 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Motor, lui, a passé un sarouel propre.
Il est torse nu, près du feu, on a aménagé une sorte d'autel de fortune, une table sur laquelle il la prendra. Les Zhu attendent avec lui, il tire sur sa longue pipe... Et il est grisé. Un rituel du sel, ça, ça sent bon les quatre mers, du folklore, du vrai, une cérémonie de Zhu. Et putain ça fait du bien.

Et puis elle est plutôt pas mal, cette continentale...
Il attends. Et contrairement au cas Javotte, il devrait réussir à lever son mât sans mal.
Les Zhu sont de retour.


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Lun 10 Sep - 20:11 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

A la fin de la préparation, alors que Juan a enduit le corps de Pénélie d'huile aux senteurs de lotus, qu'elle l'a habillée d'un kimono qu'elle a brodé de ses mains pendant ses veillées pour son Dragon, qu'elle lui a noué les cheveux en un chignon lisse et d'un noir profond, qu'elle a à peine réhaussé le rose de ses joues avec un peu de teinture de betterave... Elle enserre le corps de la jeune femme, restant dans son dos, posant son menton sur son épaule.

"Je l'ai fait aussi, et j'ai survécu. C'est une sorte de renaissance, durant laquelle ton corps ne sera plus qu'un outil, un outil de plaisir, jusqu'à la mort. Mais ton âme sera plus forte, soutiendra bien plus de malheurs, se gorgera de bien plus de bonheurs. Ce n'est pas si mal... Il y a tellement pire..."

Elle essaie de la rassurer, comme une mère pour sa fille, même si Juan ne connait pas vraiment ce genre de relation.

"Comment est-il avec toi ? Est-il juste...?"


Revenir en haut
Penelie
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2012
Messages: 278

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 18:43 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

L'étreinte de la femme semble ramener un peu de vie dans le corps presque inerte de Pénie. La voix qui sort de sa bouche est encore plus faible que d'habitude, alors que ses yeux restent dans le vague.

"- Il ne m'adresse la parole que pour me réprimander. Il ne m'explique jamais rien. Il n'a jamais essayé de savoir qui j'étais, et parfois je me demande s'il se rappelle de ma présence. Quand j'essaie de le faire réagir, il se détourne. Et quand il me laisse un mot écrit, il me traite comme une enfant. Il n'est pas juste. égoïste. Il ne m'aime pas Juan, et aujourd'hui, il me trahit, comme si c'était pas déjà suffisant. Il sait que je ne veux pas, on a passé trop de temps ensemble pour qu'il l'ignore, il se sait, et il m'impose le pire déshonneur au pire des moment.
Je ne suis pas une Zhu, je n'ai été préparée à rien, Jee-hee m'avait laissé, et Kaoz..."

Parler de sa défunte amie semble encore trop difficile...

"Tout ce que je sais du rite du sel...tout ce que je me rappelle...c'est cette enfant le jour de mon arrivée...tout ça...je ne veux pas..."

Elle commence à trembler, et il faut maintenant la porter à moitié pour qu'elle ne s'effondre pas.

"Si père savait...il me tuerait pour avoir déshonoré ma famille, il me tuerait pour m'être laissé faire, pour me plier à des valeurs contraires aux siennes, il me tuerait pour vous laisser bafouer des années d'éducation stricte pour un jeune crétin muet incapable de me protéger, incapable de prendre sa suite, et incapable de rendre heureuse la moindre femme..."

Elle agrippe la main de sa compagne, sa crise d'angoisse s'arrêtant d'un coup. Brusquement, elle se retourne, et plante ses yeux qui ne pleurent toujours pas dans les pupilles de la femme tatouée. Sur son visage, une sorte de détermination animée par la rage qu'elle passe son temps à réprimer est née. Et vu le contexte, cette détermination n'est pas de bon augure.

"Je le hais Juan, je le hais plus que tout."


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 14:57 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Pénélie a touché sa préparatrice. Oui, elle pourrait lui dire qu'elle n'a pas le choix, qu'il faut se plier au désir du jeune Zhu No.Elle regarde leurs mains, les yeux de la jeune femme.


"Je pensais que seule la perspective du rituel te faisait peur. Effectivement, aussi dégradant cela puisse être pour toi, il faut que tu comprennes que c'est un honneur... Et je peux demander à Motor de prendre plus de soin avec toi... Je peux... Je peux faire cela pour toi..."


Le moment est tendu, elle prend à peine le temps de réfléchir quand elle continue.


"Pourtant ce soir, il faudra que tu appartiennes à l'un d'eux... No peut toujours passer après Sheng et Motor... Motor peut encore changer d'avis... Il y a-t-il un homme que tu détestes moins que No...? Si c'est le cas, alors, je ferai ce que je peux pour convaincre mon Maître de changer d'avis et de t'offrir à un guerrier plus aguerri."


Revenir en haut
Penelie
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2012
Messages: 278

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 16:53 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

"Il m'effraie, oui, mais n'est rien comparé à ma haine. Il m'a défié, et il sait ce qui l'attends, j'en suis persuadée. Je ne veux appartenir à aucun d'entre eux. Je ne veux qu'aucun me touche. Et je fais le serment de tout faire pour tuer chaque homme qui posera la main sur moi. Je sais que tu aimes Motor, je l'ai bien vu. Mais rien ne justifiera jamais ce qu'il m'impose. Je ne serais jamais une éponge à guerrier. Et je ne comprends même pas pourquoi toi, tu le laisses faire."

Elle sourit, le fameux sourire que seul Wyk avait pu voir, celui de la lionne qui suçait le sang de ses victimes au bout de ses doigts.

"Je serais la favorite de No, il sera le premier à payer son affront. Ensuite...je verrais. Tu peux me dénoncer, je me fiche de mourir. Mais j'ai bien compris que cette fête pouvait sauver le clan, qui ploie sous le poids de tensions inutiles. Beaucoup de choses iront mieux grâce à mon sacrifice, et j'ai envie que les choses s'arrangent, pour certains d'entre vous. Puis, si tu me dénonces, Sheng sautera encore sur l'occasion pour s'en prendre à notre chef. Je crois que le mieux à présent, c'est de faire en sorte que le moins de monde possible ne m'approche, tu n'es pas d'accord?

Et voilà que son regard s'adoucit...


"S'il n'y a que Motor, puisqu'il est le chef, puisqu'il n'a jamais été mauvais envers moi, et puisque c'est la tradition, je jure de faire un effort, et de vous servir tous quoi qu'il arrive. S'il n'y a que lui, je me tiendrais tranquille, je le jure..."

Maintenant, elle ressemble à une enfant, le genre de petite fille super mignonne qui bat des cils pour avoir un chocolat...et qui dévastera votre salon si vous le lui refusez...


"Enfin...sauf pour No bien sûr!"


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 22:10 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Juan la regarde un long moment, même après qu'elle ait fini de parler. Sûrement pour décrypter ce qui se cache derrière ces mots pourtant dangereux pour leur émettrice. Pour connaitre l'avenir, savoir si effectivement cette jeune femme deviendra une meurtrière ou si sa haine ne la consumera pas avant, ne lui fera pas commettre une faute avant que l'heure de la vengeance ne sonne...

Ses cheveux sont parfaits, elle est magnifique. Si No ne sait pas comment faire pour épanouir cette magnifique fleur, alors, il est moins intelligent qu'il en a l'air.


"Pénélie... Je ne suis pas là pour dénoncer des actes que tu n'as pas encore commis. Même si ton ventre bouillonne de haine pour nos traditions, il se peut que cette situation te soit profitable... Je veux dire..."

Elle lui caresse l'épaule, Juan ne se pose pas en policière de Favorites. Ce sont aux maitres de s'occuper de cela. Juan n'a que leur éducation à charge...

"Si il ne te bat, ni te viole. Si il t'offre des parures, et ne flatule pas dans la tente fermée... Ce ne sera pas si dur, Pénélie... "

"J'ai eu la chance d'aimer Motor. Dès notre première entrevue, dans une fumerie d'opium. J'étais son cadeau. J'étais vierge moi aussi. Il m'a eu avant le rituel du sel... Il avait eu de belles victoires... Puis il y a eu le rituel, mais cela, je m'en souviens à peine... Je ne pensais qu'à le retrouver, même si au début, je n'ai été qu'une esclave parmi d'autres au service de Motor Lee..."

Elle effleure du bout des doigts sa joue à peine maquillée.

"J'aurai aimé que No sache se faire aimer de toi... "


Revenir en haut
Penelie
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2012
Messages: 278

MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 00:22 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

"Et j'aurais voulu que No soit un homme, un vrai."

ça, c'est dit.

"Bon, on y va? de toute façon je ne serais jamais prête. Autant en finir, que je puisse passer à la suite."

Elle souffle un grand coup, et son visage se fige à nouveau, fidèle masque à la sauvagerie de son être. Avant de se tourner vers la sortie, elle plonge ses doigts dans le pot d'huile qui lui a été étalée sur le corps, soulève le bas de son kimono, et s'enduit l'entrejambe. Il ne faudrait pas que la douleur l'empêche de courir, au cas où.

"Euh...tu veux bien passer devant quand même?"


Revenir en haut
Amida
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2012
Messages: 205

MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 01:41 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Pendant ce temps-là, à l'extérieur de la tente où sont entrées Juan et Pénélie, le camp est agité. Une agitation plus saine que celle des jours précédents, les guerriers de la fédération vont pouvoir faire les Zhu-aves toute la soirée.

Motor reprend du poil de la bête, et ça, c'est un soulagement pour la discrète porte flingue du dragon. Sa nouvelle place dans la famille des Zhu, c'est de nouvelles dépendances. Plus saines sans doute que celles qu'elle avait avant, lorsqu'elle voyageait seul, bien qu'elle les ait en grande partie conserver. Elle picole un peu moins, mais c'est à peu près le seul changement positif de ces addictions. Non, cette dépendance est nouvelle. Elle l'a connu, il y a bien longtemps maintenant, et pensait que ça ne reviendrai pas. Jamais.

Compter sur les autres. On lui aurait dit il y a 2 ans où elle en serait aujourd'hui, Amida ne l'aurait pas cru. "Membre" d'une famille aux traits orientaux et aux traditions singulières, acceptée de ses confrères, et surtout les acceptant. Non vraiment, si on lui avait dit ça il y a deux ans, elle se serait carrément foutu de la gueule de celui qui l'aurait ouvert.

Et voilà, aujourd'hui, la guérison de Lee la rassure. La famille Zhu a encore de beaux (espérons) jours devant elle, mais surtout, la solitude du désert ne s'imposera pas à cette solitaire endurcie. Ironique... A un moment, elle trouvait ça grisant... Bref.

Motor endosse à nouveau son rôle de chef de famille. Après presque deux mois de sommeil comateux, le voilà de retour, et ça c'est bon. Mais ne se leurrons pas. Ça implique aussi des mauvais côtés pour la balafrée. En l'occurrence, une soirée "traditionnel" Zhu qui lui fout la nausée. Et oui, il y en a toujours dans la famille qui ne font pas les choses comme on les ferait. Et ça va probablement dans les deux sens. Alors voilà, si certains commencent à faire du feu, à se faire une table de fortune sous une vielle bâche, ou encore à se faire luire le jonc, qui sait, afin de préparer la soirée, Amida prépare la sienne, à côté de son vieux poney. Elle est encore plus distante qu'elle ne l'a été pendant les deux mois de convalescence de son ami.

Clopes... Check. De quoi en faire une vingtaine. Ca devrait pousser jusqu'à demain matin.
Rhum... Check. Mieux vaut reremplir la fiole, la nuit s'annonce longue, et froide...
Herbe... Check. On sait jamais, on peut se faire chier à un moment dans la nuit.
Exploseur de rotules chargé... Check. Bordel, où sont passées les cartouches de chevrotines...
Vieille pétoire à poudre à je ne sais qui... Check. Ne pas trop compter sur ces armes perfectionnées qui font certes des gros trous, mais de beaucoup moins loin.

Tout est prêt. Amida s'approche du foyer de ce qui sera le futur feu, y trouvant déjà un peu de chaleur imaginaire. Et ses yeux commencent à scruter l'horizon à 360, y cherchant un point un peu haut d'où elle pourra observé le campement et les alentours, afin de minimiser les risques d'exposition à des dangers venus de l'extérieur du camp, ou de l'intérieur d'ailleurs.



Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 13 Sep - 12:48 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Elle acquiesce au geste de lubrification de Pénélie. Elle-même y avait eu recours à l'époque, mais à l'époque c'était tous les dignitaires du porte-avion qui lui étaient passé dessus. Du plus honorable au au plus jeune nommé. Elle avait mis plusieurs jours avant de cicatriser.
Mais encore une fois, c'était un honneur, inutile de s'en plaindre.

Elle lui sourit pour l'encourager, et comme demandé, elle passe devant. Elle aperçoit Amida, surprise qu'elle soit là. Elle sait assez de choses sur le passé de la belle brûlée pour comprendre qu'elle ne veuille pas assister au rituel. Pourtant, elle fait l'effort de ne pas déserter trop vite la fête, et Juan lui lance un regard reconnaissant, avec une inclinaison respectueuse du visage.
Elle ira souffler quelques mots à Motor juste avant de la présenter à la Tête du Dragon.


Revenir en haut
Penelie
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2012
Messages: 278

MessagePosté le: Ven 14 Sep - 14:22 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Après la sortie de Juan, la japonaise attend trois minute, comptant chaque seconde avant de la suivre. Le temps, si Juan le veux, de parler à Motor. Puis, elle sort et se tient devant la tente, ne sachant trop où aller. Sa tête est droite, son visage est impassible. Elle regarde juste Amida qui s'apprête à s'éloigner du camp, et attend qu'on vienne la chercher.

Revenir en haut
No
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2012
Messages: 225

MessagePosté le: Ven 14 Sep - 16:20 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

 No apparait, porté par le vent qui s'engouffre par larges goulées froides dans son manteau blanc. Il a retroussé sa manche droite et tend son bras nu pour qu'elle y pose sa main. Il la mènera devant Motor telle que l'exige la tradition, offrant lui même à son chef sa chose la plus précieuse. Et pour une fois, son visage ne traduit ni sourire ni assurance. Il ne la regarde que lorsqu'elle garde ses yeux loin de lui. Le reste du temps, il cherche des yeux qui est là, qui l'observe, et chasse l’approbation dans les regards qu'on lui renvoie. Chez les Zhu, peut être est il un homme fait et un guerrier rompu aux yeux de certains (bien qu'en vérité, il ne porte nul tatouage et n'a jamais ôté la vie.) mais dans le monde d'avant, sans doute vivrait il encore chez ses parents, et n'aurait même pas le permis. Sa jeunesse crève les yeux, plus que celle de Pénélie, pourtant plus prononcée.

Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Ven 14 Sep - 17:03 (2012) Sujet du message: Souffle et second souffle. Répondre en citant

Tout ça est bien gentil, mais le Dragon, lui, tire sur sa pipe.
Les autres membres de la triade attendent sagement autour du feu. Lui il est prêt, là main campée sur la table.
Qu'on lui amène la vierge à déflorer nom de dieu !!

Alors il fume, en attendant.
Puis soudain du mouvement attire son attention... quelqu'un arrive.


Juan... Aaah, la fête ne va plus tarder.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:08 (2018) Sujet du message: Souffle et second souffle.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xtreme Skin Designed by Xtreme Web Developers visit website
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com