Fédération Fédération Zhu
Forum de discussion et de roleplay autour de la Fédération Zhu, les triades post-apo du jeu fract.org
FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion

La soupe de Pénélie

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Ven 21 Sep - 22:34 (2012) Sujet du message: La soupe de Pénélie Répondre en citant

Juan s'amène auprès de Amida qui s'est écartée comme à son habitude de la fête. De peur peut être que cela dégénère.

"Il le tatoue..." informe-t-elle à voix basse, avant de s'asseoir en tailleur à coté d'elle.

Puis, d'un geste attentionné, elle lui glisse sous les yeux le bol qui lui est destiné.

"Voici une soupe que Pénélie t'a préparé, Amida..."

Et elle en reste là. Une présence amicale suffit parfois à combler la solitude d'une soirée. L'observation des mêmes étoiles annonçant un froid rude pour demain, une main qui se glisse derrière le dos, comme un soutien moral. Partager un joint, un sourire rassurant.


"Pénélie accepte mal d'avoir été choisie comme favorite. Je suis triste qu'elle n'ait pas compris l'honneur que cela impliquait dans notre culture. Pourtant Motor a été doux avec elle... Je ne comprends pas... Penses-tu que je devrais être plus patiente avec elle ?"

Amida avait certainement son opinion, mais Juan serait prête à parier qu'elle ne lui en fera pas part.
Alors elle pose sa tête sur l'épaule de la gardienne du campement. Elle s'est confiée, et c'est suffisant.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Sep - 22:34 (2012) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amida
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2012
Messages: 205

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 15:29 (2012) Sujet du message: La soupe de Pénélie Répondre en citant

Le repère de la vielle louve n'a vraisemblablement pas été choisi pour les même raisons que les précédents. Habituellement, c'est la cachette du tireur d'élite. Le genre d'endroit dont tu abats la moitié d'un petit groupe peu prudent avant même qu'il n'arrive à portée du campement de la fédération. Ce soir, Amida a trouvé refuge au deuxième étage d'une vielle maison en ruine, maison qui donne sur un carrefour ou d'autres bâtisses tiennent encore péniblement debout. Le campement est à quelques centaines de mètres, au Sud. Et si ce soir le campement se fait attaquer, le mieux qu'elle pourra faire la Amida, c'est tirer en l'air pour faire flipper les assaillants. Parce qu'avec une vielle pétoire et un fusil à canon scié, à cette distance, impossible d'être précis.

Elle est assise, là, dans un coin de la pièce. Un des deux murs qui le forment est effondré sur presque toute la longueur
, et quand Juan approche du petit hameau, les seules choses qu'elle aura pu percevoir de mouvant sont la grosse botte gauche de la balafrée, et une épaisse fumée qui s'évapore au fur et à mesure qu'elle prend de l'altitude.

Le fusil à canon scié dans la bouche, en position de recharge, Amida souffle la fumée d'un épais cornet, en s'amusant à faire des ronds par le canon, imperturbable. Le seul sens qui travaille, c'est l'ouïe. Et les bruits de fêtes du campement n'ont rien d'inhabituels. Mais d'un coup, le bruit de quelqu'un qui s'approche la fait virevolter. Juan est accueilli par le cliquetis du fusil qui se ferme, et par les deux gros ronds de fumée qui s'en échappent à ce moment là.


"Il le tatoue..."

La crispation de la surprise disparaît avec la douce voix de Juan. La soupe lui arrive sous les yeux. Mais elle n'a pas faim. La lanterne rouge s'installe à côté du vieux lampion tout noir, tout crasseux. Une gène envahit son être et la fait frissonner sur tous les reliefs de ce corps si esquinté. Peu importe, avec cette température, la cause de ce frisson restera inconnu par Juan.

Puis, le reste des mots. Amida reste perplexe quelques dizaine de secondes. A la fin de quoi elle aspire une grosse bouffée de cet agréable poison, pour le refiler à sa collègue.

Juan... Pourquoi suis-je la seule à avoir un statut comme celui-ci?

Finalement, elle boit un peu de la sousoupe préparée par le sujet de conversation qui va suivre, le regard perdu dans l'immensité du ciel.


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Mar 2 Oct - 21:44 (2012) Sujet du message: La soupe de Pénélie Répondre en citant

Ce n'est pas toujours très prudent de s'approcher sans s'annoncer. Peut être pour cela qu'elle parle assez rapidement en arrivant à sa hauteur.
Elle sent ce corps lascéré si profondément frissonner, elle lui offre encore quelques caresses dans son dos.
Elle n'espérait même pas que Amida réponde.


"Parce que tu es déjà bien trop blessée... Personne ne t'a choisi comme favorite aussi... Je ne comprends pas vraiment pourquoi. J'aurai été un guerrier Zhu, je t'aurais choisi. Je t'aurai protégée ainsi... Je t'aurai guérie..."

"Si. Je t'aurai guéri... Peut être pas physiquement, mais tes entrailles... Je les aurais recousu, une à une, avec patience... Si je n'aimais pas autant Motor, je lui aurais demandé de faire cela... Même si je ne sais pas si il a cette patience..."

Elle est sincère, c'est l'esclave qui parle : l'esclave qui ne se farde pas dans le noir.


"Mais toi... Maintenant que tu nous connais, que tu nous côtoies... Aurais-tu aimé être la favorite d'un guerrier Zhu ?"


Revenir en haut
Amida
Dragons Noirs

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2012
Messages: 205

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 01:12 (2012) Sujet du message: La soupe de Pénélie Répondre en citant

Je pensais que tu avais compris que non. Ni favorite d'un guerrier Zhu, ni amante d'un aventurier, ni pute d'un gros bill.

Elle sort d'un paquet de cigarette écrasée qu'elle a trouvé au RDC  du bâtiment une sèche tout aussi miteuse que le paquet, se la fourre dans le bec aussitôt après l'avoir essuyé simplement pour la conscience, et l'allume nerveusement.

J'ai survécu, et j'espère survivre encore, avec vous, même si je crains que nos vadrouilles ne soient pas éternelles...

Mais ma sexualité est morte depuis longtemps. Du mort qui ne peut se ressusciter.


Voilà un mot qu'elle n'avait pas utilisé depuis longtemps.

Si j'avais été choisi, je n'aurai pu l'accepter. Ma réaction aurait été bien plus violente que celle de la p'tite jeune. Je la comprends.
Mais je n'ai pas mon mot à dire là-dedans. J'ai accepté de vivre avec vous avec vos coutumes. Je suis persuadée que tu as vu que je n'en approuve pas certaines.
Mais toi et Motor êtes les seuls à qui je fais confiance. Sheng aussi sans doute.


Elle se fige l'espace d'une seconde avec la clope entre les lèvres, la fumée venant fermer son oeil gauche pendant que l'autre semble pensif.

Sheng aussi oui. Sur certaines choses en tout cas.

Et le sujet de conversation qui suit...

Mais pourquoi la p'tite ne pourrait pas avoir sa chance elle aussi? Il y a des humains ayant vécu des plus grands cauchemars que moi, et qui aujourd'hui vivent certainement bien plus heureux que moi. Et l'inverse est vrai aussi. On ne peut pas savoir comment cette histoire va être vécu par Pénélie. C'est là où je voulais en venir.

Elle se tourne finalement vers Juan et la regarde doucement dans les yeux.

Ceci étant dit, je te dis ça à toi. Je n'irai faire la leçon à personne. Et je ne dormirai pas mieux si ça s'arrange pour la gamine.

Ce qu'elle dit la fait sourire discrètement, sourire qui s'estompe en quelques secondes. Son visage devient un peu plus morose que d'habitude. Plus de deux ans maintenant qu'elle n'a pas dormi plus d'une heure d'affilée.


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 20:41 (2012) Sujet du message: La soupe de Pénélie Répondre en citant

Elle la regarde fumer. L'écoute avec patience. Assez étrange que Juan accepte les critiques bien que très justement formulées.
Enfin leurs iris se croisent, et Juan entraperçoit une expression qu'elle n'a jamais vu chez elle. Cela l'étonne, et offre une réaction mitigée.


"Je n'en sais rien Amida. Je comprends bien que cette façon de faire deux poids, deux mesures te dérange. Tu as rencontré Motor Lee, alors qu'il était seul. Sa Triade morte, éparpillée. Le contexte est différent... Il t'a promis, il n'a qu'une parole. Et tant que tu respecteras nos coutumes, il n'y a pas de raison qu'il se parjure. Pénélie a été prise comme esclave et a accepté d'emblée son état et les possibles conséquences."

"Malgré tout... Je doute que beaucoup de gens aient pu souffrir autant que toi. Et j'en suis désolée... Je suis sûre qu'au fond de toi, si tu avais à échanger ta peine contre la statut de favorite, tu le ferais... "

"Mais pour l'heure, ce qui m'inquiète, c'est de savoir si ton âme est encore là, ou si elle est partie ce jour-là où ta vie a basculé."

Elle essaie de trouver ce qu'il faut pour que Amida puisse dormir un peu après sa cigarette, pendant qu'elle veillera sur son sommeil.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:05 (2018) Sujet du message: La soupe de Pénélie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xtreme Skin Designed by Xtreme Web Developers visit website
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com