Fédération Fédération Zhu
Forum de discussion et de roleplay autour de la Fédération Zhu, les triades post-apo du jeu fract.org
FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion

Retrouvaillles.
Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 10:22 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

***
Parallèle à un autre RP narratif.
nb : avant le naufrage, ils étaient amants passionnés.
***


Difficile d'en croire ses yeux.
Le soleil, brûlant, aveuglant.
Autour d'eux des marais, des plaines, de la forêt au loin. L'air est sain, autant qu'il puisse l'être dans les terres dévastées.
La surface, enfin.
Les bêtes semblent elles aussi déboussolées, les Dragons Noirs les font passer une à une la sortie.
La surface, enfin.
Ils sont crasseux, semblent tout droit sortis d'une caverne, d'une locomotive à charbon ou du fond de ton cul.
La surface, enfin.
Motor Lee tire péniblement une cigarette de son étui, et l'allume en faisant craquer une allumette sur sa manche de veste à la couleur originelle indéfinissable. Aspire. Recrache une volute de fumée avec un plaisir manifeste.
La surface, putain, la surface.


Un groupe de voyageurs en chameau, au loin.
Est-ce possible.
Les lunes ont été si longues qu'il a du mal à y croire.
Se peut-il seulement ? Ils approchent. Il les toise à la jumelle... Ils approchent. La description correspond, la surface, enfin, les voilà, enfin. Il n'y a plus autour de lui personne, plus de clan, plus de bestiaux, de plaines, de forêt. Plus que deux méharistes. Deux. Sur une seule bête. La description correspond. La radio grésille.
Il confirme. Leurs silhouettes se font reconnaissables à la jumelle... La surface, enfin.
Juan.. Qu'on lui ramène, saine et sauve...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 10:22 (2011) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 11:33 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

La -muette- comme certains ont pu le croire à Olean Thorai avait voyagé, passive, derrière Varonn. Le pauvre homme qui n'aimait pas le soleil avait été envoyé en mission avec une femme qui refusait de s'alimenter pour des raisons qu'il ignorait. Aucun mot sorti de bouche, tout au long du trajet. Somnolente, le corps évacuant péniblement les résidus de drogues accumulés par les exigences de la ville et de ses rythmes de productions, elle n'avait plus toute sa tête.
Elle le croyait mort. Elle a halluciné plusieurs fois au port, voyant le corps sans vie et gorgé d'eau de Motor, flottant entre deux carcasses de bateau. Et lorsqu'il la contactait par radio, elle avait peur d'entendre son fantôme.

Petit à petit, le sevrage aidant, elle recommence doucement à manger, boire, accepter les tisanes de cet inconnu qu'elle doit suivre sans savoir où, ni pourquoi.
Pas vraiment de sourire pour lui. Juste un regard reconnaissant. Elle n'a pas la force de lui parler. Surtout en suivant ses traditions.
Son corps, son visage semblent fanés pour toujours, amaigris. D'autant que sous ce soleil, elle n'a qu'une sorte de nuisette en coton par dessus un pantalon retroussé, les pieds nus.
La plupart de ses affaires récupérées à droite et à gauche sont restées au port.

Alors qu'ils marchent vers le nord-ouest, Varonn s’inquiète d'un groupe de rôdeurs proche. Il s'arrête. Juan le suit comme son ombre, habituée à n'être que des bras supplémentaires et protecteurs pour le chef en cas de danger.
Il attend en silence, et elle tout autant. Soudain, alors que les rôdeurs ne semblent plus leur prêter attention, il lui ordonne de rejoindre une position à 3 lieues. Seule.
Elle s'étonne. Aucune autre indication que la direction et la distance. Alors, elle file. Il lui dit de se dépêcher.
Elle voit bien des silhouettes bouger là où se trouve son objectif, mais est à mille lieues d'imaginer de ce qui l'attend.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 11:47 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

La radio grésille.
L'homme escortant sa favorite semble inquiet.
Motor n'en a cure, mais se battra s'il le faut, il ne risquera pas la vie de Juan, pas maintenant..
Combien de lunes ?
Trop.
Trop depuis le naufrage, beaucoup trop depuis qu'ils se savant l'un-l'autre envie. Trop. Trop d'attente. Terriblement envie que tout soit réel.
Une des silhouettes se détache, ils se sont entendus, elle courra vers eux sans se soucier des rôdeurs, les Dragons Noirs se tiennent prêts à parer à toute éventualité.
Motor, lui, n'a d'yeux que pour celle qui avance vers eux d'un pas hagard. Il la connait trop bien pour ne pas remarquer sa faiblesse physique. La rudesse des conditions de survie du coin ne l'auront pas épargnée. Gageons que le feu du Dragon saura la réanimer.
Il repose ses jumelles, nul besoin, elle n'est plus qu'à quelques centaines de mètres.
Combien de temps mettra t-elle à comprendre.
Les chameaux, eux, broutent l'inespérée herbe de la plaine.
Motor, lui, ronge son frein. Pris d'une exaltation rare. enfin.. Combien de fois s'est-il imaginé cet instant ?
Quelques dizaines de mètres, tout au plus.
Elle semble incrédule, n'aura pas reconnu son dragon, la surprise n'a que trop bien marché.

contre toute attente il se met en route, la rejoint en trottinant, vêtu d'un pantalon de toile crasseux, boueux jusqu'à mi-jambes à cause des déambulations souterraines, sa veste d'apparence militaire d'avant-crash est elle-même dans un sale état, suintant et de couleur inconnue, mais il avance, encore et encore, jusqu'à être suffisamment prêt pour qu'elle le reconnaisse sans le moindre doute malgré la couche de crasse maculant son visage impassible, malgré tout.


Juan...
enfin...


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 13:59 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Elle arrête sa course comme prise d'effroi, encore son fantôme devant elle. Le spectre de Lee.
Les voilà face à face, sa tête tourne, un hurlement s'étouffe dans sa gorge alors qu'il la touche. Elle tombe à genoux devant lui.
Des larmes qui n'étaient pas là il y a une seconde inondent ses joues poudreuses. Elle enserre ses jambes, comme souffrante et nécessitant un roc sur lequel s'appuyer.


Elle ne se souvient plus d'aucun mot. A part...


"Pardon... Pardonne-moi... Pardon.."


Qu'elle implore et répète. Le visage enfoui entre ses cuisses, elle retrouve sa chair. Même si l'odeur du tissu n'est pas la plus agréable, elle retrouve celle de Motor. Sa chair n'est pas celle d'un cadavre décomposé.
Ses mains empoignent ses muscles avec plus de force que pourrait lui donner son corps frêle.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 14:08 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

L'effet est du genre violent, lui-même n'est pas loin de craquer alors qu'il voit ses yeux comprendre.
Ils sont de nouveau réunis, après tout ce qu'ils ont traversé les voilà à nouveau face à face, pas dans leur meilleure forme ni de première fraicheur, mais ils peuvent se toucher, se parler de vive voix, se sentir. Encore qu'ils pourraient s'abstenir, présentement.
Elle s'effondre à ses pieds et s'enfouit entre ses cuisses, se confondant en excuses, lui est le Dragon, à lui de trouver les mots, de la rassurer, de la protéger, il n'aurait jamais dû la laisser seule à sa survie, les éléments en ont décidé autrement.
Mais rien.
Rien ne sort de sa bouche. Il ne goûte que fébrile au contact du corps encore affiné de Juan.
Des ses mots il n'ouït que des sons, comme une mélodieuse chanson sucrée, murmurée à ses oreilles.
L'air a tout des vents iodés des quatre mers, il est de retour, le Dragon a retrouvé son feu, il est un surhomme, enfin entier.

Alors il ne dit mot, ni même n'essaie d'essuyer les larmes de sa favorite, rien de tout ça puisque tout est au-delà, il rejoint un état de béatitude exquis, alors qu'il empoigne ses bras pour la relever à lui.
Aucun mot, non.
Juste l'étreinte puissante sur sa taille l'approchant au plus près de lui comme pour souder son corps au sien, juste le contact de ses lèvres asséchées taillées d'une crevasse sur celles de Juan, sa perception n'est plus que délice et il jurerait embrasser un fruit mûr, sucré, juteux...
Il prend sa bouche et jure de ne plus jamais la perdre.
Les membres du clan sont  à une distance notable mais les voient faire, s'ils regardent dans cette direction, sans problème.

Plus de désert, de clan, de putains de chameaux, plus rien.
Juste lui et elle.



Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 15:03 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Elle caresse son crâne, ses joues, retire ses lunettes, tout en lui rendant ce baiser unique qui se fait de plus en plus fougueux.
Sa barbe la blesse pour son plus grand bonheur. Elle rit, puis pleure, puis rit, toujours les lèvres collées, hantées par le désir de l'autre. Elle se croit sombrer dans la folie, comme lors du naufrage, elle a sombré dans l'eau écoeurante de sel.


Puis, cette envie irrépressible de le toucher, de voir son corps, si il est blessé, malade, brûlé. Elle ouvre sa veste avec des gestes rapides.
Ses mains se collent à la peau de son ventre, remonte comme pour modeler de la terre. Ses mains aux doigts écartés épousent son torse, ses épaules.
La veste tombe. Elle vérifie chaque tatouage, avec minutie.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 15:39 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Fatalement l'étreinte éveille les sens de l'asiatique, laquelle il resserre irrémédiablement, elle l'embrasse, tout cela devient chaque seconde plus ardent, ces retrouvailles se passent de mots, ils auront tout le temps de deviser sur leurs parcours respectifs, plus tard, oui plus tard, pour l'heure leurs corps parlent pour eux, comme s'ils ne contrôlaient plus rien...
Dévoilant son torse elle y découvre un bandage qui entoure ses côtes, examinant de plus près elle verra son visage portant encore quelques marques de coups, de ça aussi, ils parleront plus tard.
 Lui n'en a cure pour l'heure, seules ses lèvres comptent, ses lèvres et sa peau, qu'il parcourt de caresses appuyées pour ne relâcher en rien l'emprise puissante qu'il a sur sa taille, caresses qui filent sous cette espèce de nuisette de fortune, remontant sa colonne vertebrale puis fuyant plus bas, aucune pudeur aucune, puisqu'ils sont seuls au monde, puisqu'il la désire ardemment, aucune pudeur lorsque sa main plonge sous son pantalon se perdre contre ses fesses, aucune alors que la plaquant plus fort il lui fait ostensiblement sentir son désir contre son ventre.


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 16:31 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Elle le retrouve enfin, un sourire heureux, amusé, complice, alors qu'elle la sent contre son ventre, se rappeler à son bon souvenir.


"Personne ne m'a souillée depuis que je suis à toi." confirme-t-elle tout bas. Petit bout de femme si pure, toute à lui. Marquée par et pour lui. "Depuis combien de temps n'as-tu pas honoré ta favorite, mon Dragon..."


Ses larmes ont lavé un peu ses joues, elles sont presque taries. Elle voit les blessures, mais si il a encore envie d'elle, c'est que ce n'est pas si grave.
Il a survécu à bien pire. 
Elle lèche, mutine, les lèvres souriante de son maître. Il ne l'a pas oublié. Elle existe encore pour quelqu'un.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 16:40 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Trop longtemps...

Premiers mots enfin lâchés, dans un murmure, un souffle d'effort alors qu'il se laisse choir, l'emmenant avec lui, il l'allonge sur le dos dans cette prairie, l'herbe est douce et réchauffée par le soleil de plomb, est-ce bien raisonnable, dans leur état, de baiser par une chaleur pareille ? qu'importe.
Lui prend place en grimaçant, une jambe raidie, douloureuse.
Sans plus attendre il lève cette nuisette qui l'encombre, embrasse son ventre, de son nombril à son cou, puis vient cueillir ses seins, comme deux cerises bien mûres et goutues qu'il savoure, tantôt du bout de la langue, tantôt entre ses dents.
Il se cale entre ses cuisses, la dévore encore, puis revient prendre sa bouche, il n'en sera pas rassasié avant un moment.
Son bras s'immisce entre leurs deux corps. La main glisse sous son pantalon, il brûle trop de la toucher pour prendre le temps d'ôter ses vêtements, ses doigts viennent palper son intimité, comme pour rapidement en reprendre possession, s'assurer qu'ils y sont toujours les bienvenus, en maitres des lieux.



Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 16:58 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Quelle impudeur il y a-t-il à faire l'amour sur la terre ferme. Ce qu'ils n'ont jamais encore fait. Au milieu de cette prairie. A peine cachés par les herbes hautes.
Joyeuse. Elle ouvre ce pantalon qui ne lui appartient pas, lui offre plus qu'une simple sensation sous ses doigts : la vue de son bassin nu.
Ce n'est plus un pubis glabre comme il a pu le connaitre, voilà des lunes qu'elle n'a pas apporté de soin à sa présentation. Sans lui pour en profiter, quel intérêt.

Elle espère qu'il saura le comprendre, et même en être fier.
Elle par contre, se laisse aller complètement aux attouchement plus précis. Il n'y aura pas de résistance, pas de jeu.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 17:10 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Ni résistance, ni jeu.
Seulement deux êtres embarqués dans une envie de chair qui rien ne saurait contraindre.
Ils n'ont pas fière allure, eux qui jadis de vautraient dans un stupre raffiné, parfumé et scénarisé, eux qui emplissaient des baignoires d'eau douce chauffée, agrémentée de sels et de plantes odorantes, eux qui s'adonnaient aux arts érotiques en prenant soin de ne rien négliger, de s'attarder sur chaque détail, lui qui aimait tatouer son corps pour se l'approprier, puis l'honorer, le besogner.
Il n'y a plus que deux survivants dans un monde dégueulasse qui ont bien cru ne jamais plus pouvoir s'offrir l'un à l'autre, ses doigts pénètrent le sanctuaire qu'il chérit, s'y enduisent de sa sève, redécouvrent cet écrin chaud et humide, il se libère de son pantalon crasseux d'une main libre et alerte et sa queue restée trop longtemps sans flatteries prend l'air, guidée, érigée pour marquer l'instant précis où il se cale entre ses cuisses, et entre en elle et l'embrassant fougueusement, leurs lèvres ont beau être desséchées et leurs haleines putrifiées par le voyage et les carences, ils se goûtent sans même y penser, il ne serait si pressé d'entrer en elle qu'il goûterait son sexe qui s'il a perdu de son raffinement esthétique ne lui éveille pas moins des desseins lubriques.

Elle sent sa virilité prendre possession d'elle.
Il la prend de léger coups de rein, léger et langoureux, légers et suaves, son cors encore endolori de son récent passage à tabac lui laisse le loisir de répondre malgré tout, il lui accorde de faire l'amour avec douceur..



Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 18:25 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Elle aussi donne des coups de reins timides, cherchant la fusion parfaite avec son retrouvé, son vivant, son espéré.
Le souvenir du naufrage lui revient dans son entier, elle n'a jamais eu peur de la mort. Seulement peur de vivre sans lui.
Voilà le mauvais sort conjuré. Les anciennes le lui avaient dit.
Bientôt elle dégage ses lèvres pour respirer plus fort, gémissant tout bas, appelant Motor à ne plus retenir son impatience.


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 22:09 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Nul besoin de lui intimer l'absence d'objection à se laisser monter à l'orgasme séance tenante.
Aussi violent que cet appétit de chair, aussi brusque que la manière avec laquelle ils se sont rués l'un sur l'autre, l'explosion est rapide, implacable, oubliant jusqu'au moindre orteil endolori il jouit entre ses cuisses en une abondante et intarissable éjaculation, se répandant au plus profond des entrailles de Juan, parcouru d'une intense décharge électrique, là, à même le sol de la plaine, qui restera le théâtre de leurs retrouvailles, ici même près de la sortie de ces foutus souterrains, il l'a retrouvée, lui cachant bien avoir oeuvré auprès de ses hôtes pour qu'ils l'amènent à lui, retrouvée et immédiatement possédée, aimée...

Il se laisse choir sur elle, avant de basculer sur le côté, sa queue encore frétillante s'extirpant de sa tanière dans un bruit spongieux, il goûte un repos bien mérité, les yeux vers le ciel qu'aucun nuage ne vient maculer.
Ils se sont retrouvés et le prochain qui voudra les séparer a intérêt à être prêt à donner de sa personne. Il ne le permettra pas...

Suffoquant, ruisselant de sueur après l'effort, la température de son corps grimpant de manière soudaine alors qu'il s'allonge nu dans l'herbe il trouve le moyen de lui glisser...


Jusqu'à la mort, Juan.
J'ai été fidèle à nos codes, toujours... Ne nous séparons plus et. pfff...

...
C'est si bon de t'avoir à nouveau.


Une minuscule faiblesse, de celles qu'il s'accordait lorsqu'elle montait dans sa cabine, pointe de légèreté après l'orgasme, une parenthère à eux seuls avant de reprendre le cours des choses, lui la tête de Dragon, elle l'affranchie soumise.
Aura t-elle à nouveau à l'épier besognant d'autres esclaves ? Restera t-elle fidèle à sa condition ?... Ce nouveau monde change bien des valeurs, lui-même l'a appris à ses dépends... Tout se jouera à partir de maintenant...


Revenir en haut
Juan Niu
Lanterne Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 511

MessagePosté le: Jeu 22 Déc - 22:55 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Elle le saisit au visage alors qu'il la gratifie de paroles exceptionnellement tendre, comme avant. Folle d'eux, dans cette nuisette légère relevée sur ses hanches, elle se penche l'embrasse à nouveau.
Elle ne lui laisse pas le temps de se reposer, il lui doit des lunes de baisers.


"Que fais-tu, là, mon Dragon. Quel songe merveilleux. Suis-je enfin morte."

Affaiblie autant que lui est blessé. Encore sous l'effet persistant du THC, elle apparaît épuisée, le teint bronzé mais terne alors qu'elle a vécu toutes ses journées au bord de l'eau.
Elle le surplombe, ses cheveux se sont défaits. Elle l'observe, sans en croire ses yeux. Un sourire indécrochable.


"Ne me réveille pas. Je veux rester auprès de toi toujours."


Revenir en haut
Motor Lee
Tête de Dragon

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2011
Messages: 1 178

MessagePosté le: Ven 23 Déc - 11:07 (2011) Sujet du message: Retrouvaillles. Répondre en citant

Juan. Poétesse. Sa muse. Juan lunaire. Juan qu'il chérit. Un ilot de bonheur au milieu de la merde ambiante, un parfum des quatre mers. Il goûte ses lèvres, toujours, se laissant à peine respirer.
Un songe ?.. Peut-être.
Mais dans un songe salé ils seraient propres, il ne serait pas meurtri dans sa chair. Ils seraient dans les archipels. Le vent serait frais.


Nous sommes bel et bien en vie.
J'en suis le premier surpris...
Nous avons survécu. Et tout est à recommencer.


Il la serre contre lui, il s'endormirait bien, là, avec elle contre son corps et le soleil réchauffant enfin ses membres et son humeur...

Es-tu encore et à jamais à moi, Juan ?
Prête à me suivre sans condition ?...


Il pense connaitre la réponse, purement réthorique, peut-être...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:07 (2018) Sujet du message: Retrouvaillles.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Fédération Zhu Index du Forum -> Fédération Zhu -> Légendes des quatre mers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xtreme Skin Designed by Xtreme Web Developers visit website
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com